Abeilles, comment réagir à l’arrivée d’un essaim

Un essaim d’abeilles vient s’installer chez vous ou bien à proximité?

Comment m’en débarrasser en les protégeant ?

Vous venez de voir arriver un essaim d’abeilles chez vous? Que ces hyménoptères viennent se poser près de la maison, dans un arbre ou même encore une cheminée. Comment faire pour vous débarrasser de l’essaim de manière à ne pas les détruire ?

Faites appel à ALLO FRELONS, entreprise spécialisée             

Avant que les abeilles ne commencent à construire les rayons de cire, elles peuvent être récupérées. Quand elles se déplacent en essaims entiers, les abeilles se gorgent préalablement de miel et sont de ce fait non-agressives. Si on attend trop après leur installation, elles seront moins pacifiques.
Avant d’appeler l’entreprise, essayez dans un premier temps de voir si ce sont bien des abeilles

Restez cependant prudent et ne vous approchez pas trop de l’essaim car il pourrait y avoir un vrai danger.

image - Abeilles, comment réagir à l'arrivée d'un essaim
Le cas d’un essaim d’abeilles s’installant dans une cheminée

Pourquoi ces abeilles arrivent-elles ici?

Les essaims naturels ou d’apiculture se multiplient par essaimage.

Quand la reine le juge utile, elle part de la ruche avec une partie de la colonie. Elle laisse donc la ruche à une jeune reine née récemment.

Quand une colonie s’installe, c’est souvent de façon définitive. Elle ne part donc jamais entièrement, mais se divise. L’apiculteur essaie d’éviter les essaimages, car ils affaiblissent son rucher.

Les reines et les ouvrières et butineuses qui vont partir de la ruche, vont se gaver de miel. Ce produit sucré et vitaminé leur servira de réserves pour la durée d’installation au nouvel endroit.

Elles vont voyager en grappe, c’est à dire groupées en un seul paquet. La colonie se posera donc ensemble en un gros amas d’insectes. C’est l’essaim nu.

Certaines abeilles vont jouer le rôle d’éclaireuses pour trouver un nouvel endroit d’installation. 

Les cirières commenceront alors à fabriquer les premiers rayons de cire. Ces galettes serviront entre autres à entreposer le miel et les larves qui seront pondues par la reine.

Le nouvel essaim va s’installer dans une cheminée, un espace creux, sous une toiture, entre une fenêtre et des volets fermés, dans une ruche vide, dans un tronc creux, dans une épaisseur de plancher, etc…

Quelle est la marche à suivre pour enlever un essaim d’abeilles?

Récupération des essaims

Le plus souvent l’essaim est récupérable et donné à un apiculteur, mais s’il est trop mal placé et si la dangerosité est avérée, nous intervenons pour le détruire.

Nous faisons de même avec les nids de bourdons. Quand nous le pouvons, nous les déplaçons. La biodiversité est une variable importante de nos écosystèmes. Pour plus d’informations sur les bourdons, consultez notre page spéciale BOURDONS.

Dans tous les cas, le tarif est de 95 € forfaitaire, déplacement compris, sur notre secteur d’intervention (voir carte en page d’accueil), sur devis au-delà.

Compenser la destruction des abeilles par l’essaimage naturel

A ce tarif, nous ajoutons une contribution de 55 € qui servira à l’achat d’une ruche. Cette ruche abritera une colonie qui se reproduira les années suivantes pour compenser les destructions. Le programme auquel nous participons s’appelle J’Essaime ma Planète. Voir le site de l’association.

Voici des colonies récupérées par nos soins et placées dans des ruches. Contrairement aux apiculteurs, nous ne sommes pas dans une logique de production de miel. Nous favorisons donc l’essaimage pour un repeuplement naturel du milieu.

Les abeilles butinent et produisent du miel à partir de toutes les plantes à fleurs, c’est pourquoi j’ai décidé de ne plus tondre le jardin durant l’été.

Contactez nous


Abeilles dans cheminée, abeille sous toiture, entreprise société Lot, Aveyron, Tarn, Tarn et Garonne, Haute Garonne, Lozère, Dordogne, mais aussi Lot et Garonne, Gers, cantal, comment récupérer un essaim d’abeilles, les protéger, se débarrasser des abeilles

Au printemps et durant l’été, il arrive aussi que l’on rencontre des abeilles solitaires, toutes inoffensives et très utiles pour leurs qualités pollinisatrices. Surtout, il faut les protéger car certaines sont en danger, à cause des activités humaines. (pollutions, disparition de leur habitat, prédation d’espèces invasives, etc …)

En conclusion, les abeilles sont des pollinisateurs qui sont en danger dans le monde entier. L’emploi des pesticides est en grande partie responsable du déclin de l’abeille dans nos sociétés.

error

ALLO FRELONS vous plaît ? Rejoignez la communauté sur les réseaux sociaux

Follow by Email
YouTube
YouTube
Instagram