Piège à frelons Jabeprode, primé au concours Lépine

Un piège à frelons asiatiques fait parler de lui dans le monde de l’apiculture. La presse et les décideurs publics s’interrogent sur cette invention, récompensée au Concours Lépine 2018.

image 17 - Piège à frelons Jabeprode, primé au concours Lépine
Le Jabeprode, piège à frelons asiatiques
  • Denis Jaffré a mis au point un piège sélectif à frelons asiatiques. Ce piège à frelons asiatiques permet ainsi la capture des femelles fondatrices du Vespa velutina au printemps et à l’automne.
  • En 2018, son invention a été lauréate du célèbre concours Lépine. Cet apiculteur développe donc aujourd’hui ce concept et commercialise son piège Jabeprode depuis peu.
  • Il n’est pas conseillé de piéger de manière non sélective selon les instances nationales de la biodiversité. Ce piège sélectif protège les abeilles quand il est placé à proximité des ruchers.

Denis Jaffré, apiculteur amateur a étudié les comportements des frelons asiatiques et principalement des femelles fondatrices. Elles seules sont fécondées par les mâles pour devenir reines des futurs nids. Ces derniers se reproduisent néanmoins à vitesse exponentielle dans tous nos territoires.

Cet apiculteur en avait assez de voir le frelon asiatique venir décimer systématiquement ses ruches. Il a alors eu l’idée de réfléchir à la création d’un piège efficace. Denis Jaffré déclare « Je vu pour la première fois le Vespa velutina en 2009 rôder autour de mes ruches. Au début on ne le connaissait pas bien. En 2016, j’ai perdu 35 ruches sur une centaine. Ce fut un vrai traumatisme pour moi. J’y pensais jour et nuit, je ne pouvais pas faire autre chose ». La réaction fut de réfléchir à la création de ce piège à frelons.

Pièges à frelons: la capture des fondatrices au printemps

Denis Jaffré fait donc fabriquer son prototype à l’aide du système d’impression 3D. Les élèves de plasturgie du Lycée Marcellin Berthelot de Questembert (56) l’aident à monter le volet technique de son projet. Durant le concours Lépine​ organisé à la foire de Paris (03 au 11 juillet 2021), il devient lauréat dans sa catégorie.

Les études qu’a effectuées Denis Jaffré concernant la concurrence inter-spécifique des femelles fondatrices au printemps l’ont aidé à comprendre comment orienter son piégeage. Grâce au marquage des reines mais aussi à l’analyse des comportements d’appropriation des nids, il sait comment réagissent ces individus dans nos écosystèmes.

Les tests du Jabeprode sur son territoire lui sont apparus concluants. Denis Jaffré estime donc que la pression des frelons asiatiques a diminué sur ses colonies d’abeilles. Cela depuis qu’il utilise ses pièges à proximité. Aujourd’hui, ils sont fabriqués en série, en usine, et sont calibrés pour retenir les reines de frelons asiatiques. Ils permettent de capturer de nombreuses reines au printemps grâce à un appât sucré. Appât à base de miel ou de cire. De même à l’automne, dès la descente des futures fondatrices et l’abandon du nid, le piège chargé d’appât carné (viande, crevette, ou poisson) est utile pour capturer les fondatrices avant leur hibernation.

image 16 - Piège à frelons Jabeprode, primé au concours Lépine
Denis Jaffré et son piège Jabeprode, avec ses appâts

La filière apicole cherche depuis longtemps des solutions efficaces contre la prédation des abeilles par le frelon asiatique. Le stress des abeilles induit par la présence de cet insecte nuisible peut faire décliner les ruches. Ce stress entraine parfois la mort de celles-ci. L’inventeur breton (29) du Jabeprode présente son invention comme une révolution qui remplacerait à terme la destruction des nids. Il ne lui reste plus qu’à faire ses preuves sur le long terme.

L’avis d’ ALLO FRELONS sur le piège à frelons Jabeprode et son utilisation

Pour ALLO FRELONS, ce ne peut pour l’instant être qu’un outil complémentaire. La présence du frelon asiatique est trop importante sur tout le territoire. Sur les secteurs où l’entreprise intervient, c’est surtout la météo et le réchauffement climatique qui offrent la possibilité aux clusters « frelons » de se développer d’année en année. ALLO FRELONS intervient pour la destruction des nids de frelons asiatiques depuis 2006. Cela sur 10 départements du Sud-Ouest et notamment le Tarn et Garonne, et le plus souvent l’entreprise n’utilise pas de produits biocides (pesticides, insecticides). Aussi, depuis la nouvelle loi Egalim, les applicateurs de produits biocides doivent à chaque fois privilégier l’utilisation de produits alternatifs. La règlementation sur la publicité des biocides est également beaucoup plus restrictive.

Depuis quelques mois, le nombre de demandes est de plus en plus important pour l’entreprise Jabeprode. Le frelon asiatique est présent partout en France. Il engendre également de plus des nuisances à la fois pour la sécurité, la biodiversité, et les activités économiques. Une volonté globale de lutte est en train de naitre. Mais aucune lutte n’est encore organisée de manière collective et généralisée.

Dans certains départements comme l’Aveyron, les communes prennent le problème à bras le corps en finançant le coût des interventions de destruction des nids. Des solutions de piégeage seront proposées à terme si un dispositif est recommandé de façon officielle.

La commune de Biarritz vient de faire l’acquisition de plusieurs dizaines de ces pièges. Belle vitrine pour la société Jabeprode qui va par ce biais tester sur un territoire plus grand (l’ensemble d’une commune) l’efficacité de ces pièges sélectifs.

Il ne restera désormais qu’à Jabeprode à obtenir une reconnaissance officielle des instances scientifiques. Le Muséum National d’Histoire Naturelle, L’INRA, le CNRS étudient l’impact des piégeages sur la biodiversité.

error

ALLO FRELONS vous plaît ? Rejoignez la communauté sur les réseaux sociaux

Follow by Email
YouTube
YouTube
Instagram