Que deviennent les nids de frelons asiatiques l’hiver ?

On entend souvent dire que les frelons asiatiques ne sont plus présents dans leurs nids l’hiver. Et qu’à partir du mois d’octobre il est inutile de faire détruire ces nids souvent haut perchés, que l’on repère à la chute des feuilles.

Quand les feuilles sont tombés, est-ce vraiment trop tard pour agir ?

Qu’en est-il exactement ?

Voici d’après nos 15 années d’expérience, ce que l’on a pu observer à propos du frelon asiatique (Vespa velutina « nigrothorax »), et comment il faut gérer la fin de saison de son cycle de reproduction.

nid primaire asiat - Que deviennent les nids de frelons asiatiques l'hiver ?
Nid primaire de frelons asiatiques

Quel est cycle de reproduction du frelon asiatique ?

En début de saison, aux premiers beaux jours, quand l’air commence à se réchauffer, les femelles fécondées commencent à sortir de leur hibernation.

A ce moment là elles se regroupent en petits paquets (de 2 à 15 individus environ). Elles commencent à fabriquer un petit nid primaire, de la taille d’une orange ou d’un petit melon.

Une fois ce nid totalement fermé, une sélection s’opère : la plus forte des femelles tue ses concurrentes et commence à pondre. C’est elle qui deviendra la reine et assurera la descendance.

Drôle de vie quand on pense qu’elle passe sa vie entière à pondre et s’occuper de la progéniture.

Le nid grossit durant tout l’été. Une partie de l’essaim peut se délocaliser souvent dans la cime d’un arbre, sous un abri ou une toiture à proximité. On appelle ce nouvel essaim le nid secondaire.

En fin d’automne, le nid atteint son apogée. Mesurant souvent plus de 50cm de diamètre pour 60cm de haut, le nid reste très actif jusqu’après les premières gelées.

Les femelles fécondables rencontrent les mâles, se nourrissent surtout de protéines pour accumuler des réserves qui leur permettront de passer l’hiver.

Les femelles fécondées commencent donc à quitter le nid et cela dure pendant plusieurs semaines et cela dépend de la météo (surtout des températures).

Elles vont se mettre en dormance, à l’abri du froid. (Dans un tronc creux, un trou dans le terre, un tas de feuilles mortes, un grenier, une paire de gants de jardinage ou de bottes, un abri de jardin ou un local de piscine, etc…)

Et au printemps suivant c’est reparti. La boucle est bouclée.

Les femelles repartent à proximité immédiate ou plus loin si le vent les porte, en créant à chaque fois un nouveau nid. Le nid de l’année précédente n’est jamais réutilisé d’une année sur l’autre.

Le frelon asiatique est arrivé en 2004 en France dans la région de Villeneuve Sur Lot dans le Lot et Garonne. En 16 ans, les essaims ont colonisé toute l’Europe de l’Ouest du Portugal à l’Allemagne.

Les femelles ont pu se déplacer de 2000 kilomètres en 16 ans, par leur vol, et peut-être aidé également par les transports terrestres.

A quelle période doit-on faire enlever les nids de frelons asiatiques ?

Le plus tôt dans la saison est le mieux, pour éviter tout risque de piqûre mais également pour éviter la naissance des femelles, et leur rencontre avec les mâles. Si elles rencontrent les mâles tout n’est pas perdu. Il suffit de faire enlever le nid par un professionnel avant que les femelles ne partent se mettre à l’abri pour l’hiver.

On pense souvent, à tort, que les femelles partent toutes du nid en même temps.

En fait, cette période s’étend sur une bonne moitié de l’hiver.

Dès les premiers gros froids, quand il commence à geler 4 ou 5 fois dans une même semaine, les femelles commencent à quitter le nid.

Ce n’est pas une science exacte : certaines années les nids sont vides à la mi-décembre, d’autres années (comme en 2019-20), les nids se sont retrouvés désertés à la fin février.

Quand le nid est vide, il n’y a plus d’individus adultes pour le protéger. Les oiseaux alors attirés par l’odeur des larves mortes viennent le trouer et se délecter de cette source de protéines précieuse et gratuite.

On voit très bien du sol quand un nid est abandonné. Outre le manque d’activité, on repère les galettes de pontes situées normalement à l’intérieur du nid par les trous béants.

nid abandonné - Que deviennent les nids de frelons asiatiques l'hiver ?

Il ne sert alors plus à rien de faire détruire le nid, qui, nous l’avons vu ne servira de toute façon plus.

Certaines collectivités font tout de même retirer ces nids vides pour éviter au secrétariat de Mairie de répondre 10 fois par jour au téléphone pour cette problématique.

Le réchauffement climatique

Ce n’est plus un secret, il fait de plus en plus chaud en moyenne dans nos régions.

Le printemps arrive plus tôt, avec des températures record qui avoisinent les 25°C au mois de février parfois. Les femelles n’ont aucun mal à sortir de leur sommeil hivernal, si tant est qu’elles entrent vraiment en sommeil.

Fin février 2020, nous avons éradiqué les derniers nids actifs de la saison. Il faisait encore très doux et on n’avait connu quasiment aucune gelée de l’hiver.

Le premier nid primaire a été détruit le 18 mars.

On a donc eu 20 jours sans frelons cette année là.

2020-2021 semble mieux parti en terme de froid, ce qui permettra surement de réguler un peu mieux l’espèce, mais la tendance sur le long terme ne laisse rien présumer de bon.

Le réchauffement climatique aide le frelon asiatique à perdurer sur nos territoires et cela sur la France et l’Europe.

Les limites du piégeage des reines chez le frelon asiatique

Deux périodes sont recommandées pour le piégeage des femelles fondatrices.

  • le printemps, au réveil de celles-ci, au moment où elles s’installent et où elles forment le nid primaire : à ce moment là elles sont en recherche de sucre pour refaire leur stock d’énergie. On les piège avec de la bière (brune de préférence), du sirop sucré (cassis ou grenadine), et un peu de vin blanc pour éloigner les abeilles.
  • le début de l’hiver, période où elles partent du nid et se cachent du froid. Elles sont avides de protéines animales à cette période. C’est la période où elles déciment les ruches des apiculteurs. Dans les pièges on rajoute comme appât de la viande hachée, ou des carapaces de crevettes. Nous avons essayé d’y mettre une côte de porc crue entière. Ce fut un succès : 40 frelons piégés au bout d’une heure.

Deux problèmes concernent le piégeage.

  • les pièges sont souvent peu sélectifs. On piège aussi bien du frelon asiatique que du frelon européen, de la guêpe, de l’abeille, de la mouche, de papillon, de la fourmi, et tout ce qui peut être attiré à ce moment là. Il existe néanmoins des méthodes sélectives de piégeage.
  • On l’a vu, les femelles se regroupent par petits paquets au printemps pour former un nid primaire. Ensuite c’est la plus foret de toutes qui tue ses concurrentes et qui se met à pondre. Le problème est : si on piège 5 femelles au printemps ou à l’automne précédent, mais qu’il y en avait 10 au départ, il en restera toujours 5 et le nid pourra se faire. On ne fait que réduire la concurrence entre femelles. Voilà le principal frein à l’efficacité du piégeage. Ces insectes nuisibles sont décidément très bien organisés pour survivre.
piègeage 1 1024x576 - Que deviennent les nids de frelons asiatiques l'hiver ?
Piège sélectif pour frelons asiatiques

Le piégeage des frelons asiatiques a donc ses limites et ses failles. L’évolution du climat allant vers des hivers toujours plus chauds et moins longs, on n’est pas prêts de voir disparaître le Vespa velutina de nos paysages.

Nous continuerons à le voir malheureusement longtemps dans nos vallées (Garonne, Lot, Tarn, Aveyron, …) et même de plus en plus sur nos causse, plateaux et même en montagne, ou on peut maintenant l’observer jusque en Montagne Noire, au pied des Pyrénées ou sur l’Aubrac.

Faire détruire un nid de frelons, combien ça coûte ? Voir l’article

error

ALLO FRELONS vous plaît ? Rejoignez la communauté sur les réseaux sociaux

Follow by Email
YouTube
YouTube
Instagram