Les aoutats: tout savoir sur ces êtres minuscules

Des animaux petits mais ennuyeux peuvent gâcher des vacances d’été. Par exemple, les aoutats (ou vendangeons dans certaines régions) sont irritants car ce sont de petits acariens, mais très allergisants. Un propriétaire d’animal doit être préparé lorsqu’il rencontre des aoûtats ou des nuisibles irritants similaires. Les personnes qui ont des piqûres d’aoutats éprouvent souvent une irritation importante.

Les aoutats, qui sont-ils ?

Classification et aspect

Ces arthropodes ne sont techniquement pas des insectes; ils font partie de la famille des acariens. Ce sont des arachnides qui possèdent 8 pattes comme toutes les araignées. Ils sont de toutes petites araignées rouges et ils mesurent environ 0,3 millimètre.

image 8 - Les aoutats: tout savoir sur ces êtres minuscules
L’aoutat, cet acarien irritant

De quoi se nourrissent les aoutats ?

Cachées dans la fourrure ou plaquées sur la peau, les larves d’aoutats restent pendant quelques jours au contact d’un mammifère. Pendant ce temps, les aoutats injectent dans leur salive des enzymes qui décomposent les tissus dont ils se nourrissent. Ils restent dans la fourrure d’un mammifère et passent d’un hôte à l’autre régulièrement. Après avoir mangé à sa faim, la larve revient sur terre en tant que jeune nymphe avant de devenir adulte. N’ayant plus besoin de récupérer le sang des animaux, il sommeille alors dans le sol.

Quand les aoutats sont-ils actifs ? Où peut-on les trouver ?

Les larves d’aoutats s’attachent facilement à de nombreux animaux domestiques et sauvages. Ceux-ci incluent les chevaux, les vaches, les chiens, les lapins et les chats. Ils peuvent également infecter les humains s’ils se nourrissent de leur sang, e les piquant. Cependant, le risque de transmission d’un animal infecté à son propriétaire est assez rare.

Les Américains, les Australiens, les Européens et indiens considèrent les plantes infestées comme un gîte nécessaire à la survie de l’aoûtat. Ces petits arthropodes fouisseurs peuvent parfois être trouvés à la surface du sol de leurs continents respectifs, souvent dans l’herbe haute.

Lorsqu’elles sont placées à l’intérieur de tissus ou d’animaux, les larves peuvent être transmises entre les continents par le biais des transports internationaux toujours plus nombreux. Les aoûtats, dont le nom suggère la saison la plus favorable pour eux, prospèrent par tous les temps, tant qu’il ne fait pas trop chaud. Ils sont plus actifs en été.

image 9 - Les aoutats: tout savoir sur ces êtres minuscules
Cycle biologique des aoutats

Quels dangers représentent les aoutats ?

La salive de l’aoûtat est la seule partie de sa piqûre qui cause de la douleur. Elle peut en effet peut provoquer une réaction allergique, qui provoque chez l’animal des démangeaisons et des blessures auto-infligées pour soulager la douleur. Partout où l’aoûtat mord, sa victime ressent des démangeaisons extrêmes et peut se gratter ou se mordre pour soulager la sensation.

Les piqûres d’aoûtat peuvent provoquer une irritation et une infection de la peau; ils sont plus susceptibles de se produire dans les zones du corps à la peau plus sensible, comme les oreilles, les aisselles, les paumes et les orteils. Dans certains cas, les morsures d’aoûtat peuvent provoquer une perte de cheveux, des plaies remplies de pus ou une desquamation de la peau.

Pour éviter les complications, nous conseillons de consulter un vétérinaire si votre animal souffre. Notez également que les morsures d’aoûtat peuvent transmettre des maladies telles que la myxomatose ou l’ehrlichiose chez le chien ou le lapin.

Comment éviter de se faire piquer par les aoutats?

Si vous vous promenez en forêt ou jardinez, portez des gants et un vêtement long moulant.

Lors d’un pique-nique, couvrez-le sol d’une couverture pour éviter tout contact direct avec la pelouse. Il est préférable d’éviter de se rouler dans l’herbe.

Les insectifuges peuvent également être utilisés et doivent être manipulés avec précaution, en particulier par les enfants et les femmes enceintes.

Invitez le propriétaire du jardin à l’entretenir régulièrement pour limiter la prolifération des parasites.

Si je me fais piquer, comment soulager les démangeaisons ?

Premièrement, il conviendra de bien laver la peau piquée par les aoutats. Utiliser de l’eau et du savon naturel de préférence (savon de Marseille neutre).

Il faudra ensuite utiliser un antiseptique topique de type chlorhexidine. Si les démangeaisons sont insupportables ou si des aoutats vous ont piqué à plusieurs reprises, vous pouvez également appliquer des crèmes apaisantes, notamment des antihistaminiques : demandez-le à votre pharmacien. Il peut également vous donner une compresse froide à mettre sur la zone pour engourdir légèrement la zone.

Surtout ne pas se gratter

En plus d’attiser la sensation de piqûre, le fait de se gratter augmente le risque d’infection ou de surinfection.

En cas de doute, notamment si le site de piqûre semble inhabituel, si des plaques inflammatoires apparaissent plus rouges qu’avant ou si des croûtes couleur miel se forment, consultez votre pharmacien. Aussi, n’hésitez pas à lui demander si les démangeaisons sont très intenses : cela pourrait être le signe d’une allergie.

Lorsque la réaction de type urticaire est sévère, l’utilisation d’une pommade à la cortisone pendant quelques jours, associée à des antihistaminiques oraux si nécessaire, est un traitement efficace.

Infestations d’aoutats, faites appel à un professionnel

ALLO FRELONS, spécialiste en désinsectisation depuis 2006, vous conseille. Plus de renseignements au 06 75 36 24 05.

Pour des conseils ou une demande de devis, pour un traitement anti-aoûtats :

Une vidéo pour en savoir plus sur les aoutats

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

ALLO FRELONS vous plaît ? Rejoignez la communauté sur les réseaux sociaux

Follow by Email
YouTube
YouTube
Instagram
Verified by MonsterInsights