Technicien 3D. Un métier passion

Découvrez dans cet article une vidéo très intéressante sur ce métier méconnu mais pourtant passionnant : Technicien 3D (Dératisation, désinsectisation, désinfection).

Technicien 3D, présentation

« Je suis technicien dans le domaine de l’hygiène, la dératisation, la désinsectisation et aussi la désinfection. »

Notre rôle en tant que technicien c’est l’application de produits biocides, mais c’est aussi conseiller les clients, faire des expertises, des diagnostics pour contrôler les infestations de nuisibles.

Dans notre métier nous traitons les nuisibles, donc les rongeurs. C’est donc une grande partie du métier ; et les insectes comme les cafards, les punaises, les fourmis. Par conséquent tous les insectes nuisibles pour la population.

Mise en situation du technicien 3D

« Merci d’être là. Voilà on vient d’emménager dans nos nouveaux locaux et on aimerait avoir une intervention de prévention contre les nuisibles »

« Donc j’ai accès libre à tous vos locaux ? »

« Oui vous avez accès libre, en plus on a des travaux à côté, donc on préfère être prudents »

image 11 - Technicien 3D. Un métier passion
Le technicien 3D doit être protégé des produits qu’il utilise

Rôle du technicien 3D

Nous sommes indispensables dans certains endroits pour contrôler l’infestation, la population de nuisibles.

Nous avons un très grand rôle de santé publique.

On ne peut pas avoir de politique sanitaire dans notre pays sans avoir effectivement ces techniciens qui, au quotidien, prennent en charge toutes les espèces invasives dans notre environnement et notamment créent une barrière pour éviter le transfert potentiel de maladies qui pourraient avoir lieu entre ces espèces invasives et l’homme. Mais aussi qui prennent soin de notre environnement quotidien pour qu’il y ait une vraie sérénité de l’homme dans son milieu de vie.

Il y a une grande diversité des contacts dans notre métier ce qui est très intéressant. Nous sommes amenés à intervenir sur tous types de lieux. Ce qui peut être dans des lieux publics, dans des administrations, des écoles, des crèches, les douanes, les gendarmeries.

Les prérequis pour devenir technicien 3D

Le technicien doit être très rigoureux dans ses interventions. Il doit analyser le site. S’il oublie un endroit, forcément les insectes ou les rongeurs vont continuer à se multiplier et donc le traitement sera inefficace et on sera contraint de réintervenir.

Après, le technicien doit être fin psychologue avec la clientèle et puis sociable avec ses collègues.

Si la majorité du temps il travaille seul, il est peut travailler en équipe sur certains immeubles, sur certains sites où il y a une grosse infestation ou de très grosses surfaces à traiter par exemple.

« Maintenant je vais aller contrôler les abords extérieurs du bâtiment »

« Je suis vraiment arrivé dans ce métier par hasard. J’ai fait plein de petits boulots. Avec une formation d’ouvrier paysagiste, j’ai postulé sur pôle emploi et j’ai reçu un coup de fil d’une entreprise de dératisation. Je ne savais même pas ce qu’était la dératisation.

Comment en arrive-t-on à ce métier ?

J’ai eu un entretien. On m’a expliqué un peu le métier. J’ai pu le découvrir sur le terrain. J’ai eu trois mois de formation en binôme avec un ancien du métier et mon employeur m’a fait passer le certificat Certibiocide qui me permet aujourd’hui d’avoir la certification applicateur-hygiéniste. »

Les évolutions possibles du métier

Vous pouvez passer technicien commercial. Vous pouvez aussi monter votre entreprise.

C’est un métier qui demande beaucoup de connaissances notamment physiques et en sciences naturelles.

Il faut très bien connaître le mode de vie des insectes et les rongeurs, avoir des notions de chimie pour pouvoir manipuler les produits connaitre bien ces molécules et pouvoir renseigner les clients sur la rémanence de ces produits.

Techniques de dératisation, désinsectisation, désinfection

« Je viens de réaliser une pulvérisation d’insecticide sur tous les abords du bâtiment pour empêcher les nuisibles de pénétrer dans ce bâtiment. »

« Je viens de finir mon intervention. Pour la dératisation tout va bien, j’ai mis en place le traitement initial, j’ai traité l’ensemble des locaux avec les sous-sols.

Pour la désinsectisation j’ai mis en place le gel contre les cafards.

Conclusion

Ce qui me plaît particulièrement dans ce métier c’est la relation humaine, c’est le contact qu’on peut avoir avec les clients.

C’est quand même un métier très gratifiant. On sort les clients de certaines situations très délicates et nous sommes perçues des fois comme le sauveur quand nous arrivons chez le client.

Notre métier est un métier qui est amené à se développer de plus en plus. »

L’urbanisation intensive, le déplacement des populations, les changements climatiques amènent de plus en plus de nuisibles : c’est un métier d’avenir.

Last Updated on décembre 9, 2022 by t82totonicapan___—

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

ALLO FRELONS vous plaît ? Rejoignez la communauté sur les réseaux sociaux

Follow by Email
YouTube
YouTube
Instagram
Verified by MonsterInsights